À l’AR de Neufchâteau, on aime le français et l’anglais

Leur rentrée se fera en immersion 

Article paru le 1er septembre 2009 dans Sud Presse 

Les écoles fondamentales qui proposent l'immersion linguistique sont encore rares en Luxembourg. À l'Athénée de Neufchâteau-Bertrix on a opté pour l'anglais. Et on s'en félicite tous les jours.  

L'immersion linguistique. Voilà bien un sujet à la mode dans l'enseignement fondamental. Ses détracteurs alignent ses défauts: surcroît de travail pour les enfants, mauvaise maîtrise finale de la langue française, difficulté de trouver des enseignants aptes à donner cours dans une langue étrangère... Dans les écoles qui proposent l'immersion, comme auprès des professionnels de l'enseignement neutres dans le débat, le son de cloche est tout autre.

 

 

L'exemple parfait d'une immersion réussie est sans doute à chercher à l'école fondamentale adossée à l'Athénée Royal Neufchâteau-Bertrix. " Ce sera la 5e année que nous proposons l'immersion en anglais. L'enseignement cette année ira de la 3e maternelle à la 5e primaire ", confie la directrice, Nathalie Bastin. Qui souligne que le projet est le fruit du travail d'une enseignante. " C'est en fait la préfète, Mme Roseline Roblain, qui est vraiment à la base du projet immersion ", explique Wendy Criffin, l'une des enseignantes. " Elle m'en a parlé et a apporté son soutien total. " 

Et cela fonctionne très bien puisque pas moins de 200 élèves travaillent maintenant en anglais durant la moitié du temps qu'ils passent à l'école. Toutes les matières sont abordées dans la langue de Shakespeare " sauf le français pour que les enfants aient des bases solides dans leur langue maternelle. En math, la théorie est donnée en français et la pratique est réalisée en anglais. Pour l'éveil, si la leçon est donnée en anglais on propose un résumé en français. Si les enfants étudient les papillons ils doivent aussi connaître le vocabulaire en anglais ". 

Outre l'aspect scolaire, la langue anglaise a fait souffler un vent de fraîcheur sur l'école. Chaque année un stage de remise à niveau est proposé aux élèves. " Cela permet de mieux aborder la rentrée. On se remet les bases en tête via des jeux, des animations... On a eu 45 inscrits voici deux semaines. " 

De plus, tous les deux ans les " grands " de 3e et 4e passent une semaine sportive dans le centre de l'Angleterre. " C'est à cette occasion que l'on a reçu un superbe compliment ", conclut Wendy Criffin. " Lors d'une pause le chauffeur du bus est venu me trouver. Il était convaincu que nos élèves étaient tous... des petits Anglais "

Tous les deux ans, les élèves de 3e et 4e passent une semaine au centre de l'Angleterre.